L’onction des malades

Le principal fondement scripturaire de cette pratique sacramentelle se trouve dans l’épitre de Jacques (au chapitre 5, versets 14 et 15) :

« Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Église, et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur ; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné ».

Il est bien clair que cette prescription de l’apôtre Jacques se situe dans le prolongement de l’action de Jésus lui-même, Jésus dont les évangélistes nous ont rapporté avec insistance les guérisons. Par exemple, dans l’Évangile selon Marc (Marc 6, 13) : « Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d’huile beaucoup de malades et les guérissaient. »

 

Pour tout renseignement merci de prendre contact avec;

Le Père Didier Rapin, Curé:
– par le biais de l’accueil de la paroisse sainte Bathilde au 01 46 61 14 55
– par courriel : rapin.didier@free.fr

Le Père Jean-Claude Bée, Référent:
– par tél : 06 08 84 01 73
– par courriel:   jeanclaude.bee@wanadoo.fr