Pour être confiné avec Dieu…

Voici quelques réflexions après les nombreux (et peut-être trop nombreux) partages de ces derniers jours par mail, internet, WhatsApp, et tous les réseaux sociaux.

Il nous semble que tous ces moyens sont bons pour nous permettre d’échanger entre nous et lutter contre l’isolement. Ils peuvent servir à échanger des prières, des informations sur ce qui est organisé dans notre paroisse, dans le diocèse et plus loin, sur les célébrations en tout genre ; c’est ce que nous faisons déjà. Il est très utile par exemple d’avoir les textes de la messe du jour pour être en communion avec nos prêtres qui célèbrent sans assemblée, pour notre lien entre tous autour de la Parole de Dieu et pour nourrir notre méditation et notre foi de cette Parole que le Seigneur nous adresse chaque jour comme un bon pain quotidien.

Il est très bon aussi de partager des intentions de prière pour que nous soyons plus proches de ceux qui souffrent parmi et autour de nous.
Mais nous pouvons aussi profiter de ce temps de Carême spécial cette année pour savoir jeûner de ces moyens de communication quand ils nous sortent de notre vie intérieure, celle où nous sommes dans le silence face à nous-mêmes et à Dieu. Jeûner de ces moyens de communication, pour prendre le temps de rentrer en nous-mêmes afin de chercher la Source qui nous fait vivre, Jésus notre Seigneur et notre Sauveur. Nous pouvons nous mettre à l’école de tous les moines et moniales qui ont choisi volontairement de vivre leur vie dans un confinement permanent pour mieux scruter Dieu, écouter sa Parole, porter le monde dans la prière et rendre à Dieu tout l’amour qu’il nous donne. Une belle parole des sages d’Israël dit : « le monde repose sur le souffle des enfants qui apprennent la Torah (la Parole de Dieu) » ? C’est à quoi s’occupent les moines et nous pouvons aussi prendre du temps pour cette occupation.

Donc vivre un temps monastique : un temps pour la prière qui nourrit l’amour de Dieu et de notre prochain ; un temps pour le travail (ménager, télétravail…) ; un temps pour l’étude : Parole de Dieu, livre intéressant ; un temps pour le repos : sommeil et autre pause. Et pour rompre notre solitude, prendre un temps de récréation, comme les moines aussi, qui échangent leurs nouvelles et savent rire ensemble, et appeler au téléphone une ou deux personnes chaque jour pour un bon moment d’échange.

En ce temps très particulier sachons faire les choix qui plaisent à Dieu. Celui-ci nous dit : « je mets la vie et la mort devant toi ; choisis la vie », la Vie avec Lui.

Il n’est peut-être pas souhaitable d’échanger des messages qui, semblant inviter à la prudence nous plombent le moral, nous font croire à une catastrophe apocalyptique, et finalement nous entraînent à douter de la bonté et de la tendresse de Dieu Notre Père et du secours qu’Il veut nous apporter. Autour de nous il y a malheureusement des personnes malfaisantes qui ne cherchent qu’à nous terroriser au lieu de nous encourager à vivre dans la main du Seigneur. Donc évitons les messages qui ne nous font pas du bien et suivons par exemple : KTO, Radio Notre Dame, le site du Diocèse. Informons-nous en choisissant nos sites avec discernement.

Par ailleurs il faut savoir qu’internet est actuellement proche de la saturation à cause des nombreuses utilisations vidéo et réseaux sociaux et que cela pourrait gêner le trafic nécessaire pour, par exemple, le télétravail ou le travail scolaire à domicile. Alors essayons aussi d’alléger cet outil fort commode par ailleurs.

Voilà ce que nous avions envie de vous partager. Sachons discerner ce qui est bon pour nous sous le regard de Dieu et restons dans la prière les uns pour les autres et dans l’amitié fraternelle.

Caroline et Jean-Marie PARANT